Veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce

Qui sont les meilleurs marchands de vêtements en ligne aux États-Unis en 2019?

Julien Fontaine

Est-ce qu'Amazon ou Walmart vend plus de vêtements en ligne? Et comment Target s'intègre-t-il? Qu'en est-il des marchands spécialisés dans les vêtements? Voici un aperçu des détaillants qui vendent le plus de vêtements en ligne aux Etats-Unis.

Les chaînes de vente au détail de vêtements dominent le top 10 des marques de vêtements en ligne en ce qui concerne les ventes Web 2019. 8 des principaux détaillants de vêtements dans les ventes en ligne sont des chaînes de vente au détail dont 5 grands magasins.

Il convient de noter que, bien que les grands magasins vendent un grand volume de vêtements en ligne, beaucoup souffrent d'un manque d'investissement dans l'omnicanal et le e-commerce. JC Penney en est un excellent exemple, car il est le 9ème plus grand vendeur de vêtements en ligne, mais a récemment déposé son bilan.

Certains des marchands de vêtements les plus innovants ne figurent pas encore parmi ceux qui vendent le plus en ligne, mais plutôt sur la liste de ceux dont la croissance est la plus rapide.

Prenons l'exemple du détaillant de soutiens-gorge 'digital native', Third Love. Il est 80ème des ventes sur le Web parmi les marchands de vêtements basés en Amérique du Nord. Mais il a augmenté ses ventes en ligne en 2019 de 51,4%, selon Digital Commerce 360, ce qui en fait le neuvième marchand de vêtements en ligne à la croissance la plus rapide.

La CEO et co-fondatrice Heidi Zak affirme qu'elle suit simplement 3 principes clés: se concentrer sur la marque, le produit et l'expérience numérique. En accordant la priorité à ces trois piliers et en fixant le prix de ses produits de manière à pouvoir gagner de l'argent sur la première commande plutôt que de compter sur des achats répétés, ThirdLove (n°296 dans le Top 1000 2020 Digital Commerce 360) a pu maintenir une croissance rapide même après atteindre un niveau de ventes élevé.

C’est un exploit rare. À quelques exceptions près, la plupart des principaux marchands de vêtements en ligne du Top 1000 de Digital Commerce 360 ​​affichent des ventes importantes ou une croissance rapide, mais pas les deux. Les plus grands acteurs en ligne sont pour la plupart des chaînes de vente au détail avec les deux pieds fermement plantés dans les magasins, tandis que ceux dont les ventes croissent le plus rapidement sont exclusivement des marques nées sur le Web (#DNVB), pour la plupart des nouveaux venus avec une nouvelle approche à une sous-catégorie.

Alors que les détaillants à croissance rapide sont des nouveaux venus qui pourraient être des acteurs clés de l'avenir de la vente au détail de vêtements en ligne, il y a beaucoup à dire sur le pouvoir de la taille et de la reconnaissance de la marque. Bien qu'ils ne soient pas axés sur les vêtements, les marchands de masse Amazon (n°1), Target (n°12) et Walmart (n°3) représentaient 31,3% du marché des vêtements en ligne 2019 en Amérique du Nord, en hausse de 29,5% en 2018 et 27,2% en 2017.

Avec plus de $35 milliards de ventes en ligne de vêtements en 2019 (28,8% du marché en ligne), Amazon est le premier détaillant en ligne américain. En fait, Amazon capture 11,1% de tous les achats de vêtements au détail aux États-Unis. Ces données reflètent les propres ventes de vêtements d'Amazon auprès de fournisseurs ainsi que les vêtements vendus par d'autres marchands sur Amazon Marketplace.

Entre les grandes marques, les entreprises avec une présence forte historique et les nouveaux venus innovants, les principaux marchands de vêtements sont diversifiés. Chacun d'eux façonne l'avenir de cette catégorie.

Source: Digital Commerce 360, août 2020

Shein, une appli de shopping fast-fashion chinoise à $3 Mrds de GMV.
Shein [https://fr.shein.com/campaign/fr0604popup], un détaillant chinois de fastfashion fondé à Nanjing en 2008, apparaît parfois dans les classements duecommerce, comme Wish [/wish-anti-amazon/]. Ils sont pour la plupart inconnus,sauf de leur clientèle cible et ne sont pas non plus souvent dans …
Le UK a favorisé la fraude douanière pour la fast-fashion chinoise de 2011 à 2017.
Les importations de produits textiles ou de chaussures provenant de Chine dans l’UE ont bénéficié d’une fraude par sous-évaluation par le Royaume-Uni entre 2011 et 2017.
Abonnez-vous !
Share Linkedin/ Twitter/ Facebook/ copy link
Votre lien à expiré
Votre compte est activé! Vérifiez votre email (et peut-être vos spams) pour vous connecter.