Le média des décideurs du e-commerce

Plus d'un milliard d'abonnés aux services de streaming video dans le monde

Julien Fontaine

Les fermetures en masse des salles de cinéma ont fait chuter les revenus mondiaux du box-office de plus de 30 milliards de dollars en 2020 à 12 milliards de dollars, selon la Motion Picture Association, alors que le nombre d'abonnements à des services de streaming vidéo en ligne dans le monde a atteint 1,1 milliard l'année dernière. La baisse intervient après que les revenus au box-office aient atteint un record de 42,3 milliards de dollars en 2019. Les revenus combinés du divertissement en salle de cinéma et domestique/mobile dépassent les 80 milliards de dollars dans le monde en 2020.

Le changement de comportement des consommateurs et d’Hollywood l’année dernière a stimulé la croissance historique d’entreprises telles que Netflix et les services de streaming de Walt Disney. Alors que les gens se tournaient vers les options numériques disponibles à la maison et sur les appareils mobiles, les abonnements aux services de streaming vidéo ont augmenté de 26% en 2020 par rapport à l'année précédente. Aux États-Unis seulement, le nombre d'abonnements au streaming a augmenté de 32% l'année dernière pour atteindre un total de 308,6 millions, selon la MPA.

Même maintenant, alors que les salles de cinéma de nombreuses régions du monde ont rouvert leurs portes, le modèle de streaming direct au consommateur est la stratégie de croissance dominante des plus grands studios d'Hollywood et des géants de la technologie de la Silicon Valley qui leur font concurrence. Le plus grand service de streaming au monde, Netflix, a récemment dépassé les 200 millions d'abonnements dans le monde. Disney compte plus de 100 millions d'abonnés à son Disney+, qui n'a même pas deux ans.

Alors que les revenus du box-office ont chuté à l'échelle mondiale, les gains des revenus du divertissement numérique à domicile ont aidé à compenser ces pertes. Les revenus des offres directes aux consommateurs, qui incluent le streaming et la location en ligne, ont grimpé à 61,8 milliards de dollars l'année dernière, contre 47,2 milliards de dollars en 2019.

Reflétant l’ensemble de l’industrie, les revenus générés par la distribution numérique directe aux consommateurs dépassent désormais les revenus mondiaux du box-office. En 2019, la Motion Picture Association, considérée comme le principal défenseur des plus grands studios de cinéma d'Hollywood, a accueilli Netflix dans ses rangs même si la société ne compte pas sur la vente de billets de cinéma dans le cadre de son modèle commercial.

Avec l'augmentation du nombre d'abonnés et des services de streaming, Hollywood produit plus de contenu, en particulier des séries épisodiques, qui engagent les clients plus longtemps que les longs métrages. En 2020, le nombre de séries scénarisées et non scénarisées créées par des sociétés de production américaines et distribuées sur des plateformes en ligne a grimpé à un total de 537 émissions, contre 381 l'année précédente, selon la MPA.

Cet article est réservé aux abonnés à la newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour accéder à tous les articles réservés aux abonnés à la newsletter

Je m'inscris Vous êtes déjà inscrit? Sign in
Votre lien à expiré
Votre compte est activé! Vérifiez votre email (et peut-être vos spams) pour vous connecter.