Veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce

Un service de cocktails en ligne remixe son activité pendant la pandémie

Julien Fontaine

Sourced Craft Cocktails vend des cocktails en ligne depuis 2015. Avant le début de la pandémie, elle avait livré plus de 3,2 millions de cocktail dans le cadre d'évènements en entreprise et connaissait une croissance de 100% à 150% chaque année.

Dans le sillage de la crise sanitaire, la société a commencé à proposer la livraison de cocktails à domicile, apportant le même niveau de qualité du bar chez les gens. Lorsque l'entreprise n'organisait que des événements sur site avant la crise, elle n'avait qu'à livrer les kits de cocktails à une seule adresse. Avec la mutation du modèle commercial pour livrer directement le consommateur, ces centaines de produits devaient désormais se rendre dans des centaines d'endroits différents le même jour dans un délai de quatre heures et avec un préavis de 24 heures seulement. Pour l'US Open, la société à même été capable de proposer une livraison en moins d'une demi-heure du cocktail fétiche du tournoi aux téléspectateurs (de plus de 21 ans) à New York, Austin, San Francisco, Los Angeles, Chicago et Washington.

L'entreprise a du ajuster ses activités en ligne pour servir les clients à domicile en fournissant du travail aux barmans qui livrent les kits de cocktails. Comme tout autre service de livraison d'alcool aux Etats-Unis, Sourced Craft Cocktails organise simplement la livraison d'alcool acheté en ligne à partir d'un magasin local autorisé et ses ateliers locaux de préparation des ingrédients. Elle agit à la fois comme agent marketing et logistique, entre la demande, les barmans de la région et les détaillants d'alcool locaux.

Sourced Craft Cocktails est la plus grande entreprise de livraison de cocktails du pays et pourrait y devenir l'un des canaux de distribution les plus importants de l'industrie de l'alcool.

Voici comment cette entreprise de livraisons de cocktails est passée de 20 commandes par semaine pour des évènements d'entreprises à la gestion de 2000 commandes individuelles à domicile avec une croissance de près de 800% l'année dernière. Ses activités commerciales B2B et B2C sont maintenant globalement équivalentes.

Plan de l'étude de cas:

  1. Un problème de distribution d'alcool qui n’avait pas changé depuis la fin de la prohibition
  2. Cinq ans de transformation en six mois
  3. Presque 800% de croissance depuis le début de la pandémie
  4. La bonne pile technologique
  5. Une nouvelle normalité du marché de la vente d'alcool direct-to-consumer
  6. La croissance est largement tirée par l'omnicanal
La taille et la croissance du e-commerce d'alcool signifient qu'il ne peut plus être considéré comme un simple créneau intéressant. Le marché en ligne est désormais un marché à part entière. Le canal devrait donc bénéficier d'un niveau être pleinement intégré dans les stratégies de mise sur le marché», note Guy Wolfe, Strategic Insights Manager at IWSR.

Alors que les consommateurs continuent de s'adapter aux effets du Covid-19, le commerce électronique des boissons alcoolisées est devenu un canal de vente au détail de plus en plus important à travers le monde. Sur la base de nouvelles recherches de l'IWSR Drinks Market Analysis, la valeur du e-commerce d'alcool augmentera de +42% cette année, sur les 10 marchés principaux, pour atteindre $24 milliards. En comparaison, la valeur des ventes en ligne d'alcool sur ces marchés a augmenté de 11% en 2019.

Cependant, la croissance aux États-Unis provient d'une base faible: en 2019, la part du e-commerce ne représentait que 1% du volume de vente d'alcool au détail hors commerce (débits de boisson exclus) dans le pays. D'ici 2024, IWSR estime que le commerce électronique représentera 7% du volume total de boissons alcoolisées hors commerce aux USA, devenant le plus grand marché de vente en ligne d'alcool devant la Chine (6%).

Depuis le début de la pandémie, il y a eu une énorme augmentation des achats d'alcool en ligne parmi les consommateurs américains, tandis que certains États ont assoupli la législation datant des années 1930 pour faciliter les ventes en ligne et les livraisons à domicile. Les données d'IWSR montrent qu'aux États-Unis, 44% des acheteurs en ligne d'alcool n'ont commencé à acheter de l'alcool en ligne qu'en 2020, contre 19% en 2019.

Avec la crise sanitaire, les fabricants de boissons alcoolisées ont commencé à s'ouvrir aux plateformes déployées par des startups telles que Thirstie et Speakeasy Co., et les consommateurs ont commencé à comprendre qu'ils pouvaient obtenir de l'alcool sans sortir de chez eux. En février, la première marketplace d’alcool on-demand et leader du marché D2C aux États-Unis (disponible dans plus de 1400 villes), Drizly, a été racheté par la société de transport Uber Technologies pour 1,1 milliard de dollars en affichant des ambitions internationales. La société a enregistré des chiffres records en 2020: ses ventes ont grimpé de 350%, les spiritueux dépassant le vin pour devenir la catégorie d'alcool la plus vendue sur la plateforme.


1) Un problème de distribution d'alcool qui n’avait pas changé depuis la fin de la prohibition

Les services de livraison d'alcool en Amérique du Nord, comme Drizly et Instacart relient les consommateurs aux détaillants qui gèrent la façon dont les produits sont livrés en fonction des lois locales. Certains États autorisent les détaillants à utiliser des tiers, d'autres exigent qu'ils effectuent les livraisons eux-mêmes.

Quand Sourced Craft Cocktails a été fondée en 2015, elle avait l'obligation de résoudre un problème de distribution d'alcool qui n’avait pas changé depuis le 5 décembre 1933, jour de la fin de la prohibition, alors que pratiquement tout a changé du côté des consommateurs. Tout peut-être, sauf la soif. «Les clients attendent désormais les commodités modernes de l'agilité numérique et mobile avec cette expérience gustative organisée», déclare Tim Angelillo, le fondateur.

Après 10 ans à la tête de startups pour Yahoo! et Time Warner et un long passage dans l'agence de publicité R&R Partners (où est né le gimmick «What Happens in Vegas, Stays in Vegas»), Tim Angelillo a d'abord lancé localement son entreprise de livraison de cocktails à Austin, Texas, avec la croyance fondamentale qu'il était possible de proposer un service "à l'intersection de la commodité mobile et des expériences organisées", selon ses propres mots. Mais en raison de la complexité des lois dans chaque État, il n'était pas simple pour une entreprise de livraison de cocktails d'inclure légalement de l'alcool dans ses kits.

Quand nous avons commencé au début de 2015, les gens pensaient que j'étais certainement fou. Comment une start-up allait-elle résoudre 82 ans d'environnement réglementaire alors que personne d'autre ne l'avait fait? Et pourquoi cette génération de millennials boirait-elle différemment des 8 décennies précédentes?», Authority Magazine.

Comme tout autre service de livraison d'alcool aux Etats-Unis, Sourced Craft Cocktails livre simplement l'alcool acheté en ligne à partir d'un magasin d'alcool local agréé. Elle agit à la fois comme agent marketing et logistique, entre la demande, les barmans de la région et les détaillants d'alcool locaux. Toutes les marques de spiritueux, les tailles de bouteilles et le prix par bouteille sont exclusivement contrôlés et définis par les détaillants locaux hors site. La plateforme liste leurs produits sur son site web avec ses propres mélanges fruités non alcoolisés fraîchement préparés, les accessoires et les instructions.

La plateforme propose de commander une sélection de cocktails mise à jour quotidiennement, sur son application pour smartphone ou sur son site web. Elle offre trois façons d'acheter des cocktails:

  • Menu du jour: une carte de cocktails de saison organisée
  • Build your own kit: pour créer son propre kit de cocktail. Les packs de cocktails sont proposés par lot de 8, 12 ou 18 verres.
  • Sourced on Tap: la première machine à cocktails au monde pour la maison ou l'entreprise.

Une fois la commande finalisée, le client choisit l'heure de la livraison qu'un barman de la société viendra apporter, livrant en même temps l'alcool au nom du détaillant et le kit préparé dans les dark kitchens de l'entreprise certifiées ServeSafe. Toutes les commandes reçues avant 14h sont livrées le jour même.

La livraison est actuellement disponible à Austin, Dallas, New York, Washington D.C., le sud de la Floride (Miami, Fort Lauderdale et West Palm Beach), Chicago, Los Angeles et San Francisco. Sourced s'étendra bientôt à Nashville et Houston.


2) Cinq ans de transformation en six mois

Les services de la société avaient jusqu'à la crise sanitaire été un choix urbain pour des expériences hors site, telles que les apéritifs au bureau ou des fêtes privées. Ses premiers clients étaient des entreprises de toutes tailles qui faisaient appel à ses services lors d'événements sur site. Depuis son ouverture en 2015 jusqu'à l'arrivée de la pandémie en Amérique du nord en mars 2020, l'entreprise avait livré plus de 3,2 millions de cocktails. Mais comme de nombreuses entreprises, Sourced Craft Cocktails a connu une chute importante de ses ventes dès le début de la crise.

Avec l'adoption des restrictions sanitaires en mars, les événements d'entreprise et les rassemblements de toutes tailles ont disparu, les restaurants et les bars ont fermé et de nombreux barmans et autres professionnels de l'hôtellerie ont perdu leur emploi. Angelillo y a vu l'opportunité d'élargir son modèle commercial #B2B traditionnel pour se concentrer davantage sur le consommateur (#D2C) confiné à domicile, mais aussi comme un moyen pour les barmans au chômage à réintégrer le marché du travail.

Je n'avais jamais imaginé de telles circonstances. En 72 heures, nous avons changé tout notre modèle commercial et relancé notre site Web pour passer rapidement d'un objectif presque entièrement B2B à désormais presque entièrement destiné aux consommateurs à domicile. Et ce faisant, nous avons ouvert des possibilités d'emploi aux personnes de l'industrie hôtelière qui avaient perdu leur emploi au début de la pandémie», déclare Angelillo

Grâce à un effort de recrutement rigoureux utilisant les réseaux sociaux et les plateformes de blogs, la société a identifié et embauché des professionnels de l'hôtellerie qui pouvaient travailler en tant qu'entrepreneurs indépendants afin de gérer les livraisons du dernier kilomètre. Angelillo a déclaré avoir reçu tellement de demande de barmen à la recherche de travail dans tout le pays qu'il a accéléré ses plans sont pour lancer ses services à Chicago, Boston, Houston et Washington.

A la fin avril, quelques semaines après la déclaration de l'état d'urgence le 13 mars Angelillo, déclarait avoir permis à plus de 3000 barmans de travailler. Ils sont payés 15$ l'heure pour livrer les boissons et les préparer sur place le cas échéant, plus les pourboires, traditionnellement élevés outre-atlantique. En outre, la société affirme payer tous les frais de transport liés à la commande. "Les gens sont très généreux en ce moment. Le pourboire moyen est d'environ 22%. Nos serveurs de livraison sont en bonne voie de gagner 4000 $ par mois" selon Tim Angelillo. Une source plus récente annonce un salaire horaire de 20$ alors que le salaire minimum actuel pour les travailleurs à pourboire est de 2,13$.

Les barmen peuvent également gagner de l'argent en produisant des vidéos et des podcasts sur la façon de mélanger les cocktails à la maison, ainsi que des sessions de questions-réponses en direct grâce à Zoom. Au cours des quatre derniers mois précédant novembre, Angelillo estimait que sa société leur avait versé plus de 500.000$ et avait utilisé les services de 10.000 entrepreneurs indépendants à travers le pays. En outre, une partie des ventes va au fond de secours Covid-19 de la United States Bartenders Guild.

«La façon dont nous apprécions et consommons des cocktails depuis le début de la pandémie de COVID-19 a radicalement changé», déclare Tim Angelillo. «Bien que les bars et les restaurants soient fermés ou fonctionnent à capacité limitée, les gens recherchent des offres de haute qualité et personnalisées qu'ils obtiendraient dans un bar, mais chez eux en toute sécurité. Nous avons élargi notre offre en conséquence directe du succès de notre programme de livraison à domicile que nous avons lancé en mars. C'est une nouvelle façon de soutenir à la fois nos consommateurs et notre secteur des services».

Dans une époque sans précédent, il y a deux options, vous pouvez soit essayer de la surmonter, soit essayer d'innover votre chemin vers l'avenir. Et c'est vraiment ce que nous avons décidé de trouver. Cela nous a donné l'occasion de permettre la transformation digitale qui se produisait déjà dans cette industrie des CPG, de la brick & mortar, et statistiquement réalisée cinq ans de transformation en six mois environ», Tim Angelillo, Authority Magazine, Feb, 2021.

3) Presque 800% de croissance depuis le début de la pandémie

Pour aider à maintenir l'engagement des collaborateurs des entreprises clientes, quoi de mieux qu'une expérience partagée via Zoom? C'est l'idée qu'à eu Angelillo pour re-organiser les évènements sur site en proposant des événements virtuels interactifs appelés Sourced Socials, un vrai Happy Hour virtuel avec livraison des cocktails au domicile de chacun des participants.

Pour ces événements sponsorisés par les entreprises, les barmen de l'entreprise livrent des kits de cocktails directement au domicile des employés. Ils sont livrés complets avec tout le nécessaire pour préparer un cocktail: une bouteille d'alcool, un mélange fruité sans alcool et des instructions sur la façon de préparer la boisson. Ensuite, tous les employés se joignent à une réunion Zoom, au cours de laquelle un barman organise une démonstration sur la façon de préparer le cocktail.

Un espace de travail immersif ne se limite plus à un bureau dans nos tours; la journée de travail de 9 heures à 17 heures est morte; et l'expérience des employés va au-delà des tables de ping-pong et des collations. Ce n’est pas seulement l’avenir du travail, c’est la prochaine évolution de notre culture», Brent Hyder, President de Salesforce.

L'expérience favorise la socialisation et l'interaction entre collaborateurs autour d'un verre et les clients ont adhéré au concept. Alors que l'entreprise entrait dans sa cinquième année au début de 2020, elle générait 20 à 30 livraisons par semaine, servant de 200 à 2000 personnes lors d'événements privés. Sourced Socials s'est avéré être un énorme succès. Entre juillet et septembre, Source Craft Cocktails a organisé des événements virtuels pour plus de 300 entreprises, dont Apple, Google et Facebook. «Nous sommes passés de 20 commandes importantes par semaine à la gestion de 2000 commandes individuelles à domicile.» La mauvaise nouvelle était qu'ils avaient un problème de distribution. «Nous ne pouvions pas recruter du personnel et livrer sans une solution de livraison externalisée immédiate et efficace

Avant la pandémie, lorsque l'entreprise n'organisait que des événements sur site, elle n'avait qu'à livrer les kits de cocktails à une seule adresse. Avec la mutation du modèle commercial vers le direct-to-consumer, ces centaines de produits devaient désormais se rendre dans des centaines d'endroits différents le même jour dans un délai de quatre heures et avec un préavis de 24 heures seulement.

Être capable de faire tout cela en temps réel a permis à l'entreprise d'accommoder avec succès une incroyable croissance cette année, ainsi que de contrôler la qualité de l'expérience client. Au cours de ses cinq années d'existence, avant le Covid-19, la société connaissait une croissance de 100% à 150% chaque année. Mais depuis que la pandémie a frappé et que l'entreprise a immédiatement changé d'orientation, elle a augmenté de 792%, selon une déclaration du fondateur en septembre. Les activités commerciales B2B et B2C étaient alors globalement équivalentes.

Nous servons nos clients gestionnaires de bureaux dans des entreprises technologiques, des sociétés immobilières et des sociétés de services, principalement des services financiers et juridiques. Ce sont plus de 2300 entreprises à travers le pays", déclarait Angelillo en février.

4) La bonne pile technologique

Selon Angelillo, gérer cette incroyable croissance n’a été possible que grâce à la combinaison de trois logiciels, Shopify, Katana et Onfleet. Dans ce podcast, Tim Angelillo explique comment l'intégration des technologies a ouvert le champ des possibilités.

Sans la pile technologique, ce pivot ne serait pas évolutif. Aucun travail acharné à lui seul ne pouvait nous permettre de croître de près de 800%», Tim Angelillo.

L'entreprise utilise Shopify (#ShopifyStores) comme plateforme de e-commerce. Grâce à une gestion de la production améliorée, des mises à jour des stocks en temps réel et un système de réservation automatique qui attribue automatiquement les ingrédients disponibles aux commandes ouvertes, le logiciel de fabrication intelligente Katana améliore la productivité de toutes les parties-prenantes.

En juin, elle a ajouté Onfleet à sa pile technologique pour gérer sa distribution dans un contexte d'augmentation spectaculaire des ventes. Onfleet fournit des services tels que le suivi des livreurs en temps réel et les notifications de livraison. Le logiciel gère toutes les vérifications juridiques qui accompagnent la livraison de substances contrôlées au domicile d'une personne, y compris la vérification de l'âge et une signature. Onfleet a levé $14 millions en série A en octobre dernier. Le SaaS a permis de réaliser plus de 80 millions de livraisons dans plus de 90 pays pour des milliers de clients d'après la société.

Nous vivons à une époque d'incertitude économique mondiale sans précédent, qui a transformé le besoin de services de livraison rapides et fiables d'un luxe en une nécessité fondamentale», a déclaré Khaled Naim, cofondateur et PDG d'Onfleet.

Sourced Craft Cocktails utilise des interfaces de programmation d'application (#API), pour intégrer des logiciels. Dans les deux secondes qui suivent l’achat d’un client, le système traite la commande et l’optimise pour sa date de livraison sur l’un des 11 marchés de la société. Il est ensuite mis en file d'attente pour que le gestionnaire de routage de Sourced Craft Cocktails l'examine et l'assigne à un livreur.

Tim Angelillo déclarait en novembre: «Nous avons construit une toute nouvelle plateforme de commerce électronique sur Shopify et un nouvel ERP pour gérer les stocks sur Katana. Le facteur de différence qui nous a permis de croître sept fois plus vite était Onfleet. Sans eux, nous n'aurions pas pu acheminer autant de livraisons et permettre aux clients de savoir quand les boissons arriveraient. Ils offrent une très bonne expérience pour le consommateur et dans notre back-office où la technologie nous permet de tout voir dans un tableau de bord très personnalisé. Onfleet nous permet de faire passer par notre middleware toutes les informations des commandes des consommateurs et il permet au réseau de mixologues d'accéder à une application en 1 clic sur leur téléphone pour optimiser toutes les commandes. Cela nous permet également de savoir ce que les barmen ont effectué afin que nous sachions combien les payer. Sans Onfleet, nous n'aurions pas pu faire les calculs, encore moins les exporter et les payer tous le lendemain à midi.»

Alors que la pandémie ne durera pas éternellement, le comportement d'achat des consommateurs et des entreprises a changé. Et Sourced Craft Cocktails est déjà bien placé pour répondre à un plus grand nombre de ses clients B2C qui veulent boire un verre chez eux.

Début septembre, la société a lancé un kit de cocktails à thème en partenariat avec l'US Open, le championnat de tennis américain. Les fans de tennis ont pu commander un kit basé sur la boisson signature du tournoi, le Grey Goose Honey Deuce sur le site web ou l'application de Sourced Craft Cocktails, livré directement à leur domicile en moins de 30 minutes.

Nous avons donc livré le kit cocktail Honey Deuce, avec de vraies boules de melon et la vraie coupe commémorative, puis tout le monde a zoomé. Et nous avons appris aux gens comment le faire, l'histoire du cocktail et ce qu'il y avait dans le cocktail" — Tim Angelillo, fondateur.

Et à la mi-septembre, la société a offert «les plus grands cocktails du monde inspirés par le plus grand espion du monde» lors de la sortie de 11ème saison de la série animée Archer to FXX. Les téléspectateurs (de plus de 21 ans) de New York, Austin, San Francisco, Los Angeles, Chicago et Washington ont pu commander deux kits de cocktails différents lors de la première le 16 septembre. Sourced devrait proposer prochainement d'autres kits de cocktails thématiques qui coïncideront avec des événements sportifs, sorties de films et avant-premières, etc...

5) Une nouvelle normalité du marché de la vente d'alcool direct-to-consumer

En octobre, la société a sorti un nouveau produit sur abonnement, Sourced on Tap, "la première machine au monde pour boire des cocktails à la maison" selon la société. La machine, un infuseur à cocktail dans une superbe carcasse cuivrée ajoutera un élément de design à la pièce qui l'accueillera. Elle existe en deux tailles (15 et 30 cocktails), et les recharges de cocktails peuvent être commandées indépendamment.

La société écrit "un mixologue arrive chez vous avec les bouteilles de spiritueux scellées, l'infuseur à cocktail et tous les ingrédients sans alcool. Après avoir vérifié votre identité, le mixologue (tout en portant un masque et des gants) combine les ingrédients dans l'infuseur et le charge avec du CO2. À partir de là, placez-le dans votre réfrigérateur et dégustez des cocktails impeccables jusqu'à sept jours. Une fois que l'infuseur est vide, planifiez la collecte, laissez-le sur votre porche ou avec votre portier, et Sourced le récupèrera".

La machine à infuser Sourced on tap attire à la fois les particuliers pour des évènements privés, et les entreprises qui les utilisent dans leurs locaux. Angelillo est un fin visionnaire. La nouvelle normalité faite de distanciation sociale et de travail à distance pourrait faire que l'occasion de partager un cocktail entre collaborateurs devienne un évènement de socialisation d'autant plus importants qu'ils seront de plus en plus rares. Selon lui, le travail à distance impliquera des moments ponctuels que les managers pourraient mettre à profit en proposant une meilleure expérience aux équipes.

Dans une interview à Authority Magazine en février dernier, Angelillo déclarait: "Nous allons passer une journée dans une salle de conférence, à innover quels que soient les besoins de l'entreprise, entre les départements, ce qui se termine toujours pas un happy hour, n'est-ce pas? Nous avons donc créé un produit qui permet à ce responsable de bureau, de tirer sur la poignée du robinet pour servir un cocktail parfait à chaque occasion, ce qui est incroyable et très innovant."

Une dizaine de mois après le début de la pandémie, Angelillo annonçait que sa société avait servi plus de 900.000 consommateurs, "de votre téléphone à votre porte dans huit États. Et nous pensons que cela continuera en grande partie. Je pense qu'un véritable changement de comportement des consommateurs s'est produit. Et cela nous donnera également l'occasion de continuer à ajouter les autres sources de revenus que l'entreprise a passé cinq ans à perfectionner. Sourced a été conçue pour corriger la distribution d'alcool. Quand vous pensez à l'industrie de l'alcool aux États-Unis, c'est un marché de 232 milliards de dollars par an. Et la preuve de la récession, c'est que les consommateurs américains ont bu 14% plus d'alcool en 2020 qu'en 2019. Et c'est énorme. C'est la 14e fois depuis la Grande Dépression que l'économie traverse une période de ralentissement. Et chacune de ces personnes boit plus dans une mauvaise économie que dans une bonne."


6) La croissance est largement tirée par l'omnicanal

Quand Angelillo a lancé son entreprise en 2015, il n'avait évidemment aucune idée de ce que son service de livraison de cocktails allait devenir à la faveur des bouleversements que nous vivons. Ses résultats récents montrent que non seulement elle est dans une industrie à l'épreuve de la récession, mais qu'en plus les circonstances encouragent les gens à picoler.

Le Covid-19 changera rapidement la façon dont les gens achèteront des boissons à l'avenir. Quand vous pensez à la façon dont Amazon a modifié les achats physiques en ligne, cela arrive maintenant à l'industrie de l'alcool. Nous ne nous attendions tout simplement pas à ce que ce type de crise soit le facteur accélérateur», dit Angelillo

IWSR attribue la forte augmentation des ventes d'alcool en ligne à la pandémie COVID-19, qui a amené de nombreux consommateurs à modifier leurs habitudes d'achat et à se convertir aux achats en ligne afin d'éviter l'exposition au virus. «Le commerce électronique ne représente plus que 2% du marché de l'alcool actuellement». Il s'attend à ce qu'il atteigne 20% dans les prochains mois, déclarait Angelillo en novembre dernier.

Selon le récent rapport du cabinet d'études de marché sur les boissons alcoolisées IWSR, les ventes en ligne d'alcool aux États-Unis ont augmenté de plus de 80% l'année dernière pour s'approcher des $5,6 milliards en 2020, contre environ $3 milliards en 2019. Pendant ce temps, sur les dix marchés principaux (Australie, Brésil, Chine, France, Allemagne, Italie, Japon, Espagne, Royaume-Uni et États-Unis) les ventes d'alcool en ligne ont augmenté de 42%, à 24 milliards de dollars en 2020.

En 2019, l'alcool vendu en ligne ne représentait que 1% du volume total hors établissement aux États-Unis. D'ici 2024, IWSR prévoit que 7% des ventes d'alcool se feront en ligne, car les consommateurs continueront de faire leurs achats en ligne, même après la disparition éventuelle de la pandémie. Les États-Unis devraient dépasser la Chine en tant que plus grand marché de e-commerce d'alcool au monde d'ici la fin de cette année.

La livraison en ligne est une industrie en croissance à long terme, et la pandémie n'a fait qu'accélérer son adoption explosive. Pour être compétitives, les marques devront étendre leur relation client et leur expérience de service jusqu'au seuil de la porte, ce qui crée un grand besoin du marché qu'Onfleet est bien placé pour résoudre», a déclaré Javier Rojas, directeur général de Kennet Partners.

De son côté, le CEO de Drizly, Cory Rellas prédit que la part en ligne du marché américain de l'alcool passera à 20% d'ici cinq ans, contre environ 5% aujourd'hui. «Rien ne retient cette catégorie maintenant. Nous savons à quoi ressemble l'interaction de la technologie et de la réglementation pour cette industrie. Comprendre cela a été la partie la plus difficile».

Selon IWSR, les marketplaces représentent actuellement près de la moitié des ventes totales d'alcool en ligne en valeur sur les 10 pays que la société d'analyse surveille. Mais, à la fois l'omnicanal et le on-demand devraient spécifiquement gagner des parts. La valeur du canal Direct-to-Consumer (#D2C) augmentera également de près de $3 milliards  entre 2019 et 2024, à un TCAC de 24%.

La croissance est largement tirée par le segment omnicanal, les supermarchés et les détaillants traditionnels cherchant à développer rapidement leur offre en ligne. Les acteurs on-demand devraient également gagner une part importante», note Guy Wolfe, Strategic Insights Manager at IWSR.
Les RTD devraient stimuler la croissance de la valeur du commerce électronique jusqu'en 2024
IWSR

Bien que le vin soit la catégorie dominante du commerce électronique dans la plupart des pays observés par IWSR, la vente en ligne des produits prêts à boire alcoolisés (ready-to-drink) devrait représenter 10% de la valeur totale du e-commerce d'alcool d'ici 2024, contre 2% en 2019. Les États-Unis sont le principal marché à l'origine de la croissance de la catégorie RTD. Les boissons prêtes à boire devraient y représenter 20% de la valeur du e-commerce d'alcool d'ici 2024, contre 5% en 2019.

Stimulés par la tendance de la catégorie sur le marché dans son ensemble, l'expansion de l'omnicanal américain et la prédominance de jeunes consommateurs d'âge légal pour boire, les ventes en ligne de RTD devraient monter en flèche dans les années à venir», Guy Wolfe, Strategic Insights Manager at IWSR.

Share Linkedin/ Twitter/ Facebook/ copy link
Votre lien à expiré
Votre compte est activé! Vérifiez votre email (et peut-être vos spams) pour vous connecter.