Veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce

L'avenir automatisé de la logistique du e-commerce

Julien Fontaine

Dans une allocution prononcée lors du Sommet mondial de la logistique intelligente du réseau Cainiao en 2021 (2021 GSLS Main Forum), le CEO d'Alibaba, Daniel Zhang, a déclaré que la pandémie avait provoqué une «grande fusion entre le e-commerce et la logistique, et que cette tendance stimule l'investissement dans les outils de production et les outils numériques qui facilitent la livraison

Le e-commerce n'a cessé de croître au cours des deux dernières décennies, mais la pandémie a accéléré cette croissance, car les modèles traditionnels d'achat en magasin sont devenus difficiles, voire impossibles. À son tour, le besoin d'une chaîne d'approvisionnement «flexible et optimisée pour répondre aux demandes fantaisistes des consommateurs est devenu de plus en plus répandu», a déclaré Zhang.

Alors que la demande a augmenté, les entreprises de robotique ont cherché des moyens d'utiliser la technologie pour rendre les installations et les opérations plus productives. Une estimation de Prologis indique que la robotique pourrait améliorer la productivité des installations (mesurée par le chiffre d'affaires par pied carré) de 10 à 20% dans l'immobilier industriel dédié au e-commerce au cours des trois prochaines années. Les entreprises pourraient avoir 5 à 10% de stocks en plus à l'avenir, «cela pourrait doubler le taux de croissance de la demande d'installations logistiques, en plus du e-commerce, au cours des 5 à 10 prochaines années.» déclare Hamid Moghadam, le CEO de Prologis, le premier bailleur d'Amazon.

En tant qu'entreprise de logistique, Zhang a déclaré que le principe directeur était de fournir «un meilleur service à moindre coût». C'est un principe qui a résonné tout au long du sommet, et en particulier lorsque Li Cheng, directeur technique d'Alibaba et de Cainiao, a annoncé que Xiaomanlv serait déployé dans plusieurs universités à travers la Chine.

"Nous voulons résoudre la livraison des 100 derniers mètres", a déclaré Cheng. "Après six mois de vérification, nous pensons que Xiaomanlv peut être connecté à nos terminaux logistiques et nous devons l'utiliser."

Ce n'est pas seulement en Chine où la pandémie stimule un plus grand investissement dans la robotique. Les commandes de robots industriels en Amérique du Nord ont bondi de 20% au premier trimestre 2021, selon l'Association for Advancing Automation. Et l'intérêt pour la robotique, bien que motivé par la numérisation, est indépendant de l'industrie. L'industrie automobile est hautement mécanisée, mais les détaillants et les prestataires de services logistiques font également de gros investissements.

Les commandes de robots augmentent pendant la pandémie
Commandes de robots industriels, unités

Amazon ne prend pas de retard dans cet investissement. À l'instar d'Alibaba, qui a fait appel à son centre de recherche, la DAMO Academy, pour développer le robot Xiaomnalv, Amazon possède ses propres centres de recherche travaillant sur un ensemble de technologies qui pourraient aider à rendre les processus de la chaîne d'approvisionnement plus efficaces :

  • Ernie est un «système de poste de travail» qui utilise un bras robotisé pour retirer les bacs des étagères robotiques et les livrer aux employés, afin d'éviter certains efforts comme à se pencher fréquemment.
  • Bert est un robot mobile autonome qui pourra déplacer de gros objets lourds ou des chariots avec plusieurs colis.
  • Scooter et Kermit sont des chariots à guidage autonome qui déplacent les produits dans les installations et évitent potentiellement les collisions.
  • Un système de capture de mouvement est également en train d'être testé pour surveiller les mouvements des employés d'une manière qui pourrait faire des recommandations de sécurité afin de prévenir les blessures.

Amazon, comme Alibaba, teste et développe constamment la robotique dans ses installations pour une utilisation plus large. Mais DHL a montré avec son projet pilote avec Locus Robotics, qu'il faut un certain temps avant qu'un robot prouve son retour sur investissement d'une manière qui puisse être déployée à l'échelle du réseau. D'ici 2022, DHL prévoit de mettre en œuvre jusqu'à 2000 robots de préparation de commandes assistées dans le monde.

Amazon dit avoir déployé jusqu'à présent 350.000 unités mobiles (mobile drive units) dans ses installations du monde entier. Alibaba a affirmé que le déploiement de 100.000 véhicules sans pilote dans les universités chinoises était la première "application à grande échelle de véhicules autonomes".

Source: Supply Chain Dive, 6/21

Share Linkedin/ Twitter/ Facebook/ copy link
Votre lien à expiré
Votre compte est activé! Vérifiez votre email (et peut-être vos spams) pour vous connecter.