Veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce

L'accord formel entre Google et Facebook pour se diviser le marché de la publicité numérique

Julien Fontaine

Le thème commun tout au long des procès #antitrust de Google aux Etats-Unis et en Europe est celui de conflits d'intérêts graves, le géant de Montainview agissant comme acheteur, vendeur et intermédiaire (ce qui serait inimaginable dans les échanges financiers), avec des effets anti-concurrentiels sur toute la chaîne de valeur de la technologie publicitaire au détriment des spécialistes du marketing, des éditeurs, des fournisseurs de technologie publicitaire et, en fin de compte, des consommateurs.

Ce mercredi 16 décembre 2020, le Texas et neuf autres États américains ont déposé une plainte devant un tribunal du Texas concernant la conduite de Google dans le domaine de la technologie publicitaire. Selon eux, Google et Facebook, les acteurs n°1 et n°2 de la publicité en ligne, ont conclu un pacte illégal secret en 2018 pour se diviser le marché des publicités sur les sites Web et les applications mobiles

La plainte explique notamment que face à la menace de Facebook qui pouvait éroder le monopole de Google dans la technologie publicitaire et son emprise de fer sur le marché de la publicité numérique, un accord formel a été conclu entre les deux géants selon lequel Facebook réduirait considérablement ses initiatives et, en échange, Google accorderait à Facebook une série d'avantages sur ses enchères, y compris pécuniers.

Il s'agit d'allégations très graves, qui reposent sur des preuves écrites, et qui cherchent à montrer comment Google a utilisé chaque opportunité pour fausser la concurrence et agir contre les intérêts de ses clients, que ce soit par le biais d'un comportement unilatéral ou même d'accords illégaux avec des concurrents.

La suite de cet article est réservée aux abonnés payants

Souscrivez un abonnement mensuel sans engagement de durée (ou annuel) pour consulter l'intégralité du site.

Je m'abonne Vous avez déjà un compte? Sign in
Votre lien à expiré
Votre compte est activé! Vérifiez votre email (et peut-être vos spams) pour vous connecter.