Veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce

Le gaspillage alimentaire dans le monde

Julien Fontaine

Un tiers des aliments produits dans le monde ne sont jamais consommés et 14% de la production alimentaire sont perdus entre la récolte et la vente au détail, ce qui représente environ 1,3 milliard de tonnes par an, selon la Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). Selon la Banque mondiale, 44% des déchets sont constitués de denrées alimentaires et de légumes verts.

Les quantités relativement faibles de nourriture que nous jetons après un repas ne sont pas nécessairement un si gros problème en soi. Même si seulement 5,5% des déchets sont compostés et 13,5% sont recyclés à l'échelle mondiale, avec de fortes disparités entre le niveau de développement des pays, il existe déjà des utilisations positives du gaspillage alimentaire. Les analystes de la Banque Mondiale estimaient que d'ici 2050, le monde devrait générer 3,40 milliards de tonnes de déchets par an pour, soit une augmentation drastique par rapport aux 2,01 milliards de tonnes en 2018.

De son côté, McKinsey calcule un volume de 1,3 milliard de tonnes de nourriture perdues ou gaspillées chaque année, "une quantité égale au poids de 217 millions d'éléphants!"  Pour inciter les enfants à moins rechigner à manger leur salade de céleri et aider les profs à les sensibiliser sur le gaspillage alimentaire, McKinsey a sorti une superbe expérience interactive, McKinsey for Kids, basée sur ses propres articles sur la sécurité alimentaire.

Les experts de McKinsey se permettent quelques analogies imagées qui ne parleront pas qu'aux enfants:

  • Le poids de deux locomotives diesel de chemin de fer est à peu près égal aux 425 tonnes de tomates jetées à la poubelle chaque jour aux États-Unis.
  • 8 tonnes d'asperges sont jetées chaque jour aux États-Unis, le même poids que 6 Tyrannosaurus Rex adultes.
  • Les Américains jettent environ 1332 tonnes de poivrons par jour. C'est à peu près le même poids que 15 avions moyen-courriers pleins de carburant.
  • Les 173 tonnes de brocolis qui sont jetées chaque jour aux États-Unis suffisent à remplir environ 14 gros camions à ordures.
  • Cinq navettes spatiales vides pèsent à peu près le même poids que les 485 tonnes de chou jetées un jour aux États-Unis.
  • Le requin préhistorique Megalodon pesait environ 60 tonnes, soit la quantité d'aubergine que les Américains jettent chaque jour.
  • Les Américains jettent 1025 tonnes de poisson par jour, soit à peu près le même poids que 2 stations spatiales internationales.
  • Deux baleines bleues pèsent à peu près le même poids que les 198 tonnes de champignons qui sont jetés chaque jour aux États-Unis.

Ces rapprochements imagés de McKinsey avec la consommation américaine sont d'autant plus alarmants que plus de 50 millions de personnes rien qu'aux États-Unis, l'équivalent de tous les habitants de Tokyo, Londres et New York, ont du mal à se nourrir avec des repas sains et abordables, selon Feeding America.

McKinsey prend l'exemple d'une miche de pain de mie de 30 tranches. Entre la ferme et la décharge, 12 tranches (assez pour faire un sandwich à six personnes chacune) seraient gaspillées, 64% sont consommés. Voici comment se répartissent les 36% de pertes. Alors...

Où la nourriture est-elle perdue ou gaspillée?

11% de la nourriture est perdue à la ferme

La ferme peut produire plus que ses ouvriers ne peuvent récolter, de sorte que certains produits restent dans les champs.

8% de la nourriture est perdue après récolte

La nourriture peut être perdue quand elle n'est pas stockée en toute sécurité. Elle peut également être endommagé lorsqu’elle est déplacée de la ferme vers une usine (où elle est congelée, mise en conserve ou transformée en un autre produit), ou lorsque des produits frais sont transportés.

1% de la nourriture est perdue pendant la transformation

Lorsque des aliments frais comme des tomates sont utilisés pour fabriquer un produit comme de la soupe en conserve, certaines parties du légume peuvent être jetées parce qu'elles ne répondent pas aux normes de qualité. Les aliments peuvent également être gaspillés à cause de problèmes dans l’usine, comme quand une machine ne fonctionne pas correctement et gâche les aliments qu’elle transforme.

6% de la nourriture est gaspillée sur les marchés ou dans les magasins

Un magasin peut commander plus de nourriture que ce que les gens achèteront, donc certains aliments pourraient être jetés parce qu'ils ne sont pas vendus avec des dates d'expiration dépassées. Ou, si un régime de bananes mûrit trop tôt, les acheteurs risquent de ne pas l'acheter.

10% de la nourriture est gaspillée à la maison ou au restaurant

Les familles ou les entreprises peuvent acheter plus de nourriture que nécessaire, de sorte qu'elle se retrouve à la poubelle.


Comment l'IA peut-elle aider la transition vers économie circulaire de l'alimentation?

Pour conclure son étude, McKinsey nous alerte sur le rôle de l'intelligence artificielle (#AI) pour aider à faire passer notre société d'une société qui produit une grande quantité de déchets et de pollution à une «économie plus circulaire».

1°) L'IA pourrait aider les agriculteurs à déterminer ce qui doit être fait pour rendre leur sol plus sain afin d'aider les aliments à mieux pousser, elle peut les aider à trouver de meilleures façons de planifier leurs cultures, par exemple en plantant des haricots dans le même sol où ils venaient de récolter du maïs, car ce changement peut redonner au sol plus d'éléments nutritifs déjà utilisés pour aider la pousse du maïs.

2°) Lorsque des aliments sont stockés ou transformés, l'IA peut aider les entreprises à trier les produits comme les pommes qui peuvent être vendues dans les épiceries de celles qui devraient être transformés en compote, par exemple, pour réduire ce qui est jeté. Elle peut également être utilisée pour améliorer les opérations de bout en bout, de sorte que les entreprises utilisent des ingrédients qui sont achetés, transformés et utilisés localement dans la mesure du possible.

3°) Les entreprises qui fabriquent des aliments emballés comme les frites pourraient utiliser l'IA dans leurs usines pour améliorer la façon dont elles s'approvisionnent en ingrédients en trouvant des agriculteurs à proximité qui cultivent des pommes de terre en utilisant des méthodes durables, ou pour analyser leurs recettes et processus pour identifier les changements potentiels qui peuvent réduire les pertes.

4°) Les magasins pourraient utiliser l'IA pour prédire la quantité de riz que les clients devraient acheter le mois suivant, puis commander la bonne quantité pour ne pas avoir à jeter les invendus.

5°) La technologie pourrait être utilisée pour connecter des entreprises qui doivent se débarrasser des restes avec celles qui pourraient les utiliser. Par exemple, si une entreprise fabrique du jus d'orange, elle peut avoir beaucoup d'écorces d'orange à jeter. Mais peut-être qu'une autre entreprise pourrait trouver un moyen innovant de les utiliser pour fabriquer de l'huile d'orange qui peut être utilisée dans d'autres produits.

6°) Dans les usines de recyclage ou de compostage qui traitent les matériaux qui restent après la transformation des aliments, l'IA peut aider à analyser les rebus sans danger pour d'autres utilisations (comme nourrir les animaux) pour les séparer des autres déchets qui ne peuvent pas être réutilisés.

Source: McKinsey for Kids, mars 2021

Share Linkedin/ Twitter/ Facebook/ copy link
Votre lien à expiré
Votre compte est activé! Vérifiez votre email (et peut-être vos spams) pour vous connecter.