Veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce

4 marketplaces font la moitié des ventes en ligne dans le monde.

Julien Fontaine

Le marché mondial de la vente en ligne B2C de biens manufacturés (il est important ne noter que ce chiffre exclut les services ce que ne fait pas la Fevad) était évalué à environ 3,4 billions de dollars en 2019 ,selon un nouveau rapport 'Technology and Media Outlook 2021' d'Activate Consulting.

Les 2/3 du volume mondial des transactions en ligne sont concentrés dans les 6 principaux acteurs; plus important encore, ce sont des places de marché et pas des détaillants en ligne D2C.

Le marché est complètement dominée par des entreprises chinoises, quatre en particulier en détenant 44% des parts. Des milliers de marques et de détaillants ne se partagent que 37% du gâteau.

Une raison clé : le commerce de détail en Chine est tout simplement beaucoup plus digitalisé qu'en Europe ou en Amérique du Nord.

  1. Taobao.com : 15%
  2. TMall.com : 14%
  3. Amazon : 13%
  4. JD.com : 9%
  5. Pinduoduo : 4%
  6. eBay : 3%

5% de la part mondiale du e-commerce est détenu par un petit groupe de grosses entreprises : Rakuten, Walmart, Apple, Sunning, Vip.com et Shopee représentent individuellement entre 0,5% et 2% du GMV total.


Presque 2/3 du marché mondial est détenu par des plateformes.

Il faut noter que ces entreprises ne vendent même pas de produits elles-mêmes (à part Amazon avec ses ventes (1P). Ils ont remplacé le modèle commercial linéaire de la vieille école dans lequel une entreprise fabrique et stocke un produit, le vend avec une marge et le remet (ou l’expédie) à un client.

Les entreprises linéaires

Les entreprises linéaires créent de la valeur sous forme de biens ou de services, puis les vendent avec une marge à quelqu’un en aval de leur chaîne d’approvisionnement.

Elles sont propriétaires de leur inventaire et il apparaît dans leurs bilans, qu'il s'agisse d'un constructeur automobile, d'un retailer, d'un fournisseur de contenu par abonnement comme Netflix, qui crée ou concède directement la licence de tout son contenu. Tous les titans de l'industrie du début du XXe siècle étaient des entreprises linéaires.

Notez que toutes les entreprises de technologie ne sont pas aujourd'hui des entreprises de plateforme. La technologie est un catalyseur important pour les plateformes, mais l'utilisation de la technologie moderne ne fait pas automatiquement d'une entreprise une plateforme.

Netflix, par exemple, n'est pas une entreprise de plateforme en dépit d'être une entreprise de technologie. C'est essentiellement une chaîne de télévision linéaire avec une interface moderne.

Les plateformes

Au lieu de cela, ces plateformes génèrent des revenus en mettant en relation les vendeurs et les acheteurs, devenant peut-être les intermédiaires les plus lucratifs de l'histoire.

Les places de marché relient les acheteurs aux vendeurs, permettant des transactions entre ces derniers pour des produits que les commerçants ne toucheront peut-être jamais physiquement ou, s'ils le font, ne posséderont jamais réellement.

"Au XXIe siècle, la chaîne d’approvisionnement n’est plus l’agrégateur central de la valeur commerciale. Ce que possède une entreprise importe moins que les ressources auxquelles elle peut se connecter", Alex Moazed, CEO d'Applico.

Grâce à la technologie connectée, les plateformes peuvent désormais faciliter l’échange de valeur par les réseaux décentralisés d’individus. Le résultat est que les entreprises de plate-formes d’aujourd’hui sont en mesure de faciliter les échanges à une échelle sans précédent.

"La plateforme se concentre uniquement sur la construction et la facilitation d'un réseau. Les plate-formes ne possèdent pas les moyens de production, elles créent plutôt les moyens de connexion", Alex Moazed, CEO d'Applico.

A LIRE: Anatomie des plateformes numériques.

Sources: Digital Information World; Activate; Sensefuel.

Source: Activate
Shopify a un GMV équivalent à celui des vendeurs tiers d’Amazon.
Shopify représentait 6% de toutes les ventes de ecommerce aux US en 2019. Shopify s’attend cette année à $200 Mrds de GMV,l’équivalent des vendeurs 3P d’Amazon qui contribuaient à 60% de son GMV en 2019.
1/6ème du retail chinois se fait sur Alibaba, le GMV dépasse $1.000 milliards en 2020.
Le Groupe Alibaba a annoncé le 22 mai ses résultats financiers[https://www.businesswire.com/news/home/20200522005178/en/Alibaba-Group-Announces-March-Quarter-Full-Fiscal] pour le premier trimestre et l’exercice annuel clos le 31 mars 2020. Malgrél’impact de la pandémie de Covid-19, Alibaba a atte…
Share Linkedin/ Twitter/ Facebook/ copy link
Votre lien à expiré
Votre compte est activé! Vérifiez votre email (et peut-être vos spams) pour vous connecter.