Veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce

Vers un marché américain du ecommerce de $1000 milliards d'ici 2022

Julien Fontaine

Adobe vient de publier son rapport 'Adobe Digital Economy' dans lequel les analystes de la société examinent exactement combien d'argent a été dépensé en ligne aux États-Unis en 2020. L'indice d'Adobe est basé sur une analyse via Adobe Analytics qui couvre plus d'un billion de visites sur des sites de vente au détail américains et plus de 100 millions de SKU.

Selon le rapport, les dépenses en ligne entre mars 2020 (lorsque le coronavirus a été déclaré en pandémie) et février 2021 ont atteint 844 milliards de dollars aux États-Unis. Au cours de l'année civile 2020, les dépenses en ligne aux États-Unis ont atteint 813 milliards de dollars, soit une augmentation de 42% d'une année à l'autre par rapport à 2019.

Adobe prévoit que le commerce électronique rapportera jusqu'à 930 dollars en 2021 et que les dépenses en ligne atteindront mille milliards de dollars pour la première fois l'année suivante.

A titre de comparaison, la Fevad a comptabilisé 112 milliards d'euros (avec 13,4% de parts de marché) de vente en ligne dans l'hexagone en 2020, service et produits confondus. S'ils pèsent peu à côté des récentes déclarations de CMA-CGM, qui annonçait qu'un quart des conteneurs entrants aux Etats-Unis étaient destinés aux centres de distribution des géants de la vente en ligne, que dire de leur comparaison avec les chiffres d'Adobe? Le ratio produits/service étant approximativement de 55/45% dans les chiffres de la Fevad 2020, le rapprochement avec les chiffres d'Adobe nous éclairent sur la part manquante des chiffres du référent français. Les 67 millions de français achèteraient donc 16 fois moins de produits en ligne que 330 millions d'américains en 2020.

Les achats en ligne ont continué de grimper en 2021, les consommateurs américains ayant dépensé 121 milliards de dollars en ligne entre janvier et février de cette année, ce qui représente une augmentation de 34% d'une année à l'autre.

  • 9% des consommateurs ont déclaré n'avoir jamais acheté un article en ligne avant l'émergence de la pandémie en mars 2020.
  • 47% des consommateurs admettent que la pandémie les a poussés à acheter certains types de biens en ligne, pour la première fois.
  • Le trafic de Bing vers les sites de e-commerce a augmenté 4 fois plus vite que celui de Google.

D'autres habitudes et tendances d'achat qui ont gagné en popularité en 2020 se sont poursuivies, notamment une augmentation de l'achat de produits pour la maison (+60% d'une année à l'autre au cours des deux premiers mois de 2021), et les achats de produits d'alimentation en ligne (+230% entre le 1er et le 22 février 2021, par rapport au 6 au 26 janvier 2020). Au cours de cette période, la catégorie des articles de sport a connu une croissance de 75%, tandis que le click & collect a augmenté de 67% d'une année à l'autre en février 2021.

  • Fin mars 2020, l'épicerie en ligne a fait un bond en ligne frappant: +350% par rapport aux niveaux pré-pandémique,
  • L'épicerie en ligne s'est depuis récemment normalisée et s'est stabilisée à des niveaux de + 230% de ce qui avait été observé avant la pandémie,
  • 42% des répondants au sondage déclarent avoir acheté plus de produits d'alimentation en ligne au cours des quatre dernières semaines qu'avant la pandémie,
  • Les articles de sport ont obtenu une augmentation de 230% par rapport aux niveaux prépandémiques à la fin Mars 2020,
  • Alors que l'été approchait, les articles de sport ont de nouveau bondi à des niveaux 120% plus élevés que ce qui avait été observé en mars 2020,
  • Fin mars 2020, les consommateurs ont manifesté de l'intérêt pour les produits d'artisanat et les puzzles ou les jeux, qui affichaient respectivement des hausses de 370% et 250% par rapport aux niveaux pré-pandémiques,
  • Les gens restant davantage à l'intérieur l'hiver arrivant, les livres ont connu une résurgence et ont récemment atteint des niveaux 170% plus élevés que fin mars.

Alors que les achats en ligne ont globalement augmenté, les jours de fête du shopping ont perdu de leur importance. En 2020, les achats en ligne lors du Memorial Day étaient 9% moins important qu'ils ne l'étaient en 2019, 16% de moins lors de la fête du Travail et 10% de moins lors de la fête du Président 2021. Le Cyber 5 a contribué 9% de moins à la période des fêtes de l'année dernière que l'année précédente.

Les consommateurs américains ont également perdu un peu de pouvoir d'achat en ligne en 2020. Là où les consommateurs constataient une augmentation annuelle de 4% du pouvoir d'achat en ligne, il a diminué de 1% d'une année sur l'autre en 2020.

Alors que la demande a augmenté pour tous les produits, les défis logistiques ont entraîné des limitations. Les consommateurs se sont retrouvés confrontés à des prix plus élevés sur une multitude de produits.

Les principales catégories qui ont connu de fortes variations de prix en ligne au cours de 2020 par rapport aux années précédentes comprenaient:

  • Électronique: -2,2% sur un an (janvier 2020-2021) / -10,4% sur un an (janvier 2019-2020)
  • Epicerie: +4,2% sur un an (janvier 2020-2021) / -6% sur un an (janvier 2019-2020)
  • Ordinateurs: -6% sur un an (janvier 2020-2021) / -13,5% sur un an (janvier 2019-2020)
  • Maison et jardin: +3,9% sur un an (janvier 2020-2021) / -9,3% sur un an (janvier 2019-2020)

Une combinaison de nouveaux détaillants proposant des options de paiement différé (#BNPL) et de stress financier des consommateurs a conduit à une utilisation accrue de ce mode de paiement.

  • Les deux premiers mois de 2021 ont déjà connu une croissance de 215% en glissement annuel.
  • Les consommateurs utilisant ce mode de paiement passent des commandes 18% plus importantes que les commandes passées avec d'autres modes de paiement.

La catégorie des produits destinés à l'amélioration de la vie au domicile a explosé en ligne en 2020 alors que les vêtements sont à la traîne. D'avril à octobre 2020, "home improvement" a connu une augmentation de 60% par rapport aux niveaux de janvier, tandis que les vêtements accusaient un retard de 36%. Cette tendance s'est poursuivie en 2021, avec une croissance de 60% en glissement annuel de janvier à février des produits destinés au foyer familial alors que les vêtements augmentent de 22% en glissement annuel.

• Les achats en ligne avec collecte en magasin (#BOPIS) ont bondi au début de la pandémie, culminant en mai 2020 à une croissance de 40% en glissement annuel.
• Une deuxième poussée s'est produite pendant les achats des Fêtes en décembre 2020 atteignant les niveaux d'utilisation les plus élevés du click & collect à ce jour.
• Ces niveaux ont chuté après les vacances, mais restent élevés: il a augmenté de 67% en glissement annuel en février 2021.
30% des consommateurs préfèrent utiliser le click & collect que d'être livré à l'adresse de leur choix.


Ce que mesure le Digital Economy Index (DEI) d'Adobe

• La DEI calcule le pouvoir d'achat numérique (DPP) par pays.
• DPP mesure combien de personnes peuvent acheter en ligne avec un dollar, euro, real, livre, yen, etc. maintenant par rapport à il y a un an.
• Par exemple, si le DEI pour les États-Unis augmente de 2%, 1$ dépensé en ligne maintenant vous achètera ce que 1,02$ vous aurait acheté il y a un an.
• Les économies dotées d'un DEI à croissance rapide mettent des produits plus nombreux et de meilleure qualité à la disposition de leurs consommateurs à moindre coût.
• Étant donné que le DEI d'Adobe examine ce que les gens achètent réellement, il permet des comparaisons raisonnables entre les économies mondiales.

Le DEI est toujours pondéré par ce que les gens dépensent réellement en ligne:

• À mesure que les ordinateurs deviennent moins chers, le pouvoir d'achat total en ligne augmentera rapidement car une bonne partie de ce que les gens achètent en ligne est constitué d'ordinateurs.
• Mais une augmentation du prix des produits pour animaux de compagnie n'affecterait pas beaucoup le pouvoir d'achat, car les gens dépensent relativement peu en produits pour animaux de compagnie en ligne.

Share Linkedin/ Twitter/ Facebook/ copy link
Votre lien à expiré
Votre compte est activé! Vérifiez votre email (et peut-être vos spams) pour vous connecter.