Veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce

Le coût des distorsions concurrentielles et pertes financières des Postes sur les colis chinois

Julien Fontaine

Les experts de Copenhagen Economics ont pour la première fois mis en lumière un effet de distorsion concurrentielle et de transferts financiers négatifs pour les postes de Finlande et de Suède dans un rapport de 2019. C'est à ma connaissance la seule aussi précise sur les anomalies générées par le système des frais terminaux de l'Union Postale Universelle (#UPU), une structure de gouvernance internationale qui détermine les conditions financières de rétribution de la livraison du courrier du dernier kilomètre pour les colis expédiés depuis les pays en développement vers les pays les plus riches.

Cette règle qui régit le courrier postal transfrontalier génère six types de distorsions qui ensuite ont différentes conséquences, à la fois sur les finances des postes publiques et sur les capacités des vendeurs nationaux et être concurrentiels sur leur propre marché. 4,4 milliards de colis sont entrés de Chine en Europe sous ce régime en 2020, selon l'un des cadres dirigeant de l'UPU.

Je m'intéresse ici aux distorsions spécifiques à la vente en ligne:

  • Distorsion de la demande de livraison nationale par rapport à la livraison transfrontalière;
  • Transferts financiers entre opérateurs postaux.

Cet article doit être mis en relation avec celui-ci : "Suède: quand le politique arbitre la dérégulation des colis chinois entrants": début 2018, les douanes suédoises se sont efforcées de garantir que les consommateurs payaient la TVA sur les marchandises importées de l'extérieur de l'UE depuis 2018. 150.000 colis entrants par jour étaient concernés à l'époque. Les flux extra-communautaires entrants avaient alors été divisés par 3.

Il est important de noter l'intention des analystes: "L'objectif et la portée de cette étude sont de cartographier et d'identifier la taille et les implications des frais terminaux à un niveau élevé et sans mise à jour des chiffres commerciaux détaillés des entreprises postales elles-mêmes. De cette manière, il constitue une étude pilote documentée qui présente de nouvelles preuves de l'impact sur le commerce de détail national des frais terminaux de l'UPU. Des recherches supplémentaires seraient nécessaires pour établir les implications détaillées sur les comptes et la réglementation des entreprises postales, par exemple sur les coûts nets ou d'autres mesures d'analyse d'impact."

La suite de cet article est réservée aux abonnés payants

Souscrivez un abonnement mensuel sans engagement de durée (ou annuel) pour consulter l'intégralité du site.

Je m'abonne Vous avez déjà un compte? Sign in
Votre lien à expiré
Votre compte est activé! Vérifiez votre email (et peut-être vos spams) pour vous connecter.