Veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce

Blancah, la nouvelle plateforme de vente d'Onward Luxury Group sur Shopify

Julien Fontaine

Malgré la situation mondiale et l'incertitude générale, Onward Luxury Group (OLG) qui contrôle une gamme de marques, dont Jil Sander, et Joseph, et des produit sous licence de JW Anderson, Elie Saab, See by Chloé et Proenza Schouler, entre autres, continue d'investir dans l'élargissement de son portefeuille de marques.

Avec $1,6 milliards de chiffre en 2017 et une marge nette de 2,8%, OLG est classé 34ème dans le «Global Powers of Luxury Goods 2019» de Deloitte.

En juillet, le groupe de luxe a signé un nouvel accord de licence de cinq ans avec Elie Saab. À partir de la collection printemps 2021, OLG fabriquera dans son usine de Bergame et distribuera les lignes de chaussures et de maroquinerie de la marque de luxe libanaise.

Dans le même temps, OLG, qui exploite deux magasins physiques à Milan et à Paris, a lancé Blancah fin juillet, une nouvelle plate-forme de vente en ligne offrant les collections d'accessoires d'une sélection de ses marques maison et licenciées.

Spécialisée dans les chaussures et les accessoires, Blancah vendra une sélection de marques détenues ou sous licence d'OLG, dont J.W. Anderson, Proenza Schouler, Jil Sander, Joseph, OAMC, Rochas, Francesco Russo, Samuele Failli et Elie Saab, ainsi que les marques de chaussures émergentes Carlotha Ray, Maria Luca, et F_WD. Blancah proposera également un assortiment de prêt-à-porter homme et femme de sa liste.

«Avec le lancement de ce projet, nous définissons également le re-stylage du concept de nos magasins», a déclaré Fabio Ducci, le CEO, qui a ajouté que la société recherchait deux nouveaux points de vente, à New York et à Londres. "Conformément à la situation actuelle des marchés, nous prévoyons d'ouvrir au premier trimestre 2021."

Le lancement fin juillet a été accompagné par un important travail d’animation sur les réseaux sociaux, indique OLG, qui s’est associé à NuOrder, une plateforme de showrooms virtuels. Elle permet de mettre en valeur l'ensemble des collections du Groupe à travers un affichage simple et élégant et une expérience d'achat intuitive.

NuOrder University

Chaque marque dispose d'une section dédiée dans le showroom virtuel, exprimant l'identité de chaque marque à travers des vidéos et des images émotionnelles.

En termes de distribution de gros (#Wholesale), Ducci s'attend à ce que les commandes du printemps 2021 soient en baisse de 20 à 25% par rapport à la même saison l'année dernière. «Je dois dire que je suis plutôt satisfait des résultats de la campagne de vente, mes attentes au cours des derniers mois étaient beaucoup plus sombres», a déclaré Ducci, qui a salué l'efficacité de la plate-forme B2B de la société développée en collaboration avec NuOrder.

NuOrder a conclu 25 milliards de dollars de transactions, dont la moitié au cours des 12 derniers mois. - Footwear News en juin 2019.

Interrogé sur les problèmes les plus critiques auxquels l'entreprise est confrontée, Ducci a évoqué l'augmentation du prix des expéditions, ainsi que la situation préoccupante aux États-Unis (#USA), marché qui représente 30% de l’activité totale d’OLG.

«Nous prévoyons de clôturer 2020 en baisse de 15% par rapport à 2019», a déclaré Ducci, citant les marchandises non livrées du printemps 2020 et l'annulation de nombreuses commandes de l'automne 2020 comme étant les causes de la baisse des revenus de cette année.

Ce 20 décembre, le groupe japonais Onward à annoncer restructurer ses activités, en se séparant de sa branche luxe européenne Onward Luxury Group. Cette dernière vient d’être rachetée, via une opération de management buyout, par son président Fabio Ducci, son directeur financier Antonello Orunesu Preiata et l’ex-patron historique d’OLG, Franco Pené, à travers la holding Nemo srl pour un montant qui n’a pas été dévoilé.

"Nous avons repris toute la partie industrielle d’OLG avec les usines de production de chaussures, de maroquinerie et d’habillement, ainsi que les trois showrooms de Milan, Paris et New York. Tous les contrats de licence sont restés en activité, nos clients ont été informés de l’opération. Nous travaillons actuellement à un projet de relance, que nous espérons pouvoir dévoiler en janvier", révèle Fabio Ducci à FashionNetwork, qui garde son rôle de président dans la nouvelle entité, baptisée High Italian Manufacturing co.

Le périmètre de la nouvelle société représente un chiffre d’affaires d’environ 85 millions d’euros. La société possède deux fabricants de chaussures en Vénétie et dans les Pouilles, une usine d’habillement près de Bergame, en Lombardie, et détient la majorité de Frassineti en Toscane, maroquinier spécialisé dans les sacs, et du fabricant de mailles Maglificio Erika en Vénétie.

Sources: WWD, juil. 2020 - FashionNetwork, déc. 2020

Share Linkedin/ Twitter/ Facebook/ copy link
Votre lien à expiré
Votre compte est activé! Vérifiez votre email (et peut-être vos spams) pour vous connecter.