Veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce

Le parc aérien d'Amazon double en un an. Un point sur Amazon Air.

Julien Fontaine

Amazon Air, anciennement connu sous le nom d'Amazon Prime Air, est une compagnie aérienne cargo opérant exclusivement pour transporter des colis Amazon. Elle loue actuellement ses 80 appareils à d'autres compagnies aériennes de fret. La flotte d'Amazon Air devrait atteindre 200 avions en 2028.

Fin 2015, Amazon entrait dans le fret aérien sous le nom de code Project Aerosmith.

Amazon utilise actuellement le Wilmington Air Park comme centre d'opérations principal pour son réseau de fret aérien.

En 2017, elle a changé son nom d'Amazon Prime Air en Amazon Air pour se différencier de leur service de livraison par drone éponyme. Cependant, le logo Prime Air reste sur l'avion.

Un rapport de 2019 de l'Institut Chaddick prédisait que la flotte du géant du commerce électronique passera de ses 39 avions fin 2019 à 200 d'ici 2028, soit 1,5 avion par mois en plus jusqu'en 2028. Or, avec l'annonce de la location prochaine de 12 appareils en juin 2020, la flotte d'Amazon Air atteindra 80 appareils d'ici peu.

Amazon Air ouvrira en 2021 un nouveau hub central à l'aéroport international de Cincinnati / Northern Kentucky et pourra accueillir jusqu'à 100 avions cargos. 2 000 emplois seront crées. L'investissement s'élève à $1,5 milliard.

"L'ouverture de son hub de Cincinnati pourrait changer la façon dont son réseau est utilisé, lui permettant d'augmenter ses opérations de transbordement, ainsi que de fournir des liaisons directes entre les installations de tri. Le développement du hub est facilité par un accord avec DHL, avec lequel il s'associe sur les vols internationaux, permettant l'utilisation croisée des installations." Air Cargo News, mai 2020.

Amazon exploite déjà 14 centres de distribution dans le Kentucky.

Le rapport de 2019 pré-cité l'Institut Chaddick a été mis à jour le 10 septembre 2020. Il observe:

  1. La croissance d'Amazon Air est la pierre angulaire de la volonté du détaillant d'étendre sa présence sur le marché de la livraison à domicile le lendemain et en deux jours, un segment qui a longtemps été dominé par FedEx, UPS et USPS. L’orientation d’Amazon Air diffère toutefois de ces transporteurs plus établis de plusieurs manières notables.
  2. Amazon Air est exploité par cinq sous-traitants: Atlas Air, Air Transport International, Southern Air et Sun Country Airlines.
  3. La flotte d'Amazon Air est encore relativement petite par rapport à celles de FedEx et d'UPS, elle a évité les gros porteurs, préférant les cargos de taille moyenne. D'ici 2021, elle pourrait se classer parmi les plus grandes compagnies aériennes de fret du monde et il est raisonnable de prévoir que sa flotte atteindra peut-être 200 avions d'ici sept ou huit ans.
  4. Le réseau d'aéroports desservi par Amazon Air est conçu pour relier les centres de distribution et de tri plutôt que de fournir une couverture complète dans toute l'Amérique du Nord. Bien qu’Amazon Air ne dessert pas encore de points dans ou à proximité de nombreuses grandes villes, son réseau place la grande majorité de la population américaine à moins d’une journée de trajet en camion d’un aéroport desservi.
  5. Le réseau de vols d'Amazon Air lui donne une orientation hautement décentralisée, bien que cela soit sur le point de changer.
  6. L'aéroport international de Cincinnati / Northern Kentucky (CVG) est équipé d'installations spécialisées pour le tri des colis et le transbordement vers des villes éloignées afin de permettre à l'aéroport de devenir le «superhub» d'Amazon Air. Les nouvelles installations devraient être achevées en 2021 et modifieront probablement considérablement le profil géographique d'Amazon Air.
  7. Les plans de croissance agressifs d'Amazon Air offrent des opportunités aux aéroports dédiés à la gestion du trafic de fret que des aéroports hybrides trafic de passagers et de fret.
  8. La trajectoire de croissance d'Amazon Air rendra difficile pour le détaillant de maintenir des relations harmonieuses avec FedEx et UPS. La décision d'Amazon d'arrêter de livrer des colis non générés via sa plate-forme apaise temporairement les tensions.
"Il est essentiel pour les dirigeants de comprendre le paysage concurrentiel et l'impact du développement de partenariats sur les stratégies commerciales. Les livraisons d'Amazon représentant environ 10% des revenus d'UPS (contre environ 2% des revenus de FedEx). Si Amazon réussit à construire son réseau, les revenus d'UPS diminueront probablement et seront difficiles à remplacer". Tom Terragno , Korn Ferry.

Pour connaître les informations à jour sur l'infrastructure logistique mondiale d'Amazon, cliquez ici.



Source: Amazon, Wikipedia, Air Cargo News, Rakuten Intelligence.

Share Linkedin/ Twitter/ Facebook/ copy link
Votre lien à expiré
Votre compte est activé! Vérifiez votre email (et peut-être vos spams) pour vous connecter.