Veille réglementaire et stratégique appliquée au ecommerce

28% du fret routier sortant du UK vers l'UE participait à des circuits de fraude en 2018

Julien Fontaine , 1 minute de lecture

OCTOPUS II était une opération douanière internationale de collecte de renseignements, impliquant 9 états européens et menée au plan national par la douane française, avec l'aide de l'OLAF (Office Européen de Lutte Anti-Fraude) et d’EUROPOL.

Elle cherchait à identifier les réseaux criminels d'importation de marchandises textiles et chaussures en provenance de Chine transitant par le Royaume-Uni.

Elle a été conduite de juin à décembre 2017. Elle correspond à la plus longue opération de ce type réalisée à ce jour (juillet 2018).

L’opération a mis en évidence:

  • plus de 1 000 camions contrôlés dont 277 participaient à des circuits de fraude (55 pour la France);
  • l'Italie, la France, l'Espagne étaient les principaux pays de destination, et plus marginalement la Pologne, l’Allemagne, la Hongrie et la République Tchèque;
  • les valeurs déclarées à l'importation au Royaume-Uni, sur la base de fausses factures, étaient minorées de plus de 10 fois, entraînant un manque à gagner important pour la perception tant des droits de douane (qui contribuent aux recettes du budget de l’UE) que de la TVA dans les Etats Membres destinataires des marchandises;
  • à l’occasion de cette opération, plus de 500 000 contrefaçons ont aussi été saisies en France.
OCTOPUS II a permis de confirmer que les fraudes à la valeur étaient principalement commises au Royaume-Uni et se prolongeaient par le non-paiement de la TVA dans les pays de destination. (OLAF, juil 2018).

L’opération a plus particulièrement mis au jour que ces fraudes à grande échelle étaient le fait de circuits clandestins très bien organisés à l’échelle européenne, extrêmement réactifs et ayant une excellente connaissance des failles des contrôles, des circuits logistiques, des systèmes des fausses factures et des flux financiers clandestins.

De cette fraude massive découlent de nombreuses autres infractions : blanchiment, ventes sans factures, fraude fiscale, travail clandestin...

Source: Office européen de lutte antifraude.

Partager Linkedin/ Twitter/ Facebook/ Copier le lien
Vous venez de vous abonner à la newsletter OpenString
Bonjour. Vous vous êtes connecté avec succés.
Vous vous êtes connecté avec succés.
Votre lien à expirer
Votre compte est activé, vous avez maintenant accès à l'intégralité du contenu.